fbpx

Ménopause : Cimicifuga un traitement naturel et sans effets secondaires

Pour traiter leur ménopause, de nombreuses femmes se tournent vers les plantes pour atténuer les bouffées de chaleur, la transpiration excessive nocturne et les autres troubles accompagnant cette période de leur vie.

La ménopause se caractérise par un ensemble de symptômes désagréables qui marque l’arrêt progressif du fonctionnement des ovaires. En effet, les ovaires réduisent leur production d’hormones sexuelles, les oestrogènes, et les règles s’arrêtent progressivement

Ménopause : quels sont les symptômes ?

La ménopause entraîne une grande variété de symptômes tels que :

  • Les bouffées de chaleur : leur durée est généralement de 30 secondes à deux minutes. Elles peuvent être spontanées ou être déclenchées par les épices, les boissons chaudes, l’alcool, la caféine ou le stress. Elles se manifestent la nuit avec des sueurs nocturnes, qui perturbent le sommeil. Puis elles peuvent se manifester dans la journée.
  • Les troubles du sommeil : les modifications hormonales de la ménopause peuvent être à l’origine d’insomnies, et entraîner des troubles de la vigilance et de la mémoire.
  • Les troubles de l’humeur : les sautes d’humeur et l’irritabilité sont dues aux changements hormonaux et aux troubles du sommeil.
  • La sécheresse vaginale : la chute du taux d’oestrogènes entraîne une diminution de la lubrification vaginale, un amincissement et une perte d’élasticité des parois du vagin.
Actée à grappes noires

Ménopause se traiter naturellement avec le Cimicifuga

Les solutions naturelles permettent de réduire les troubles mineurs liés à la ménopause, en particulier les bouffées de chaleur. En effet, 75% des femmes déclarent ressentir certains désagréments tels que des bouffées de chaleur, de la sécheresse vaginale, une prise de poids, de la fatigue, des maux de tête, une baisse de la libido et des sautes d’humeur.

Il existe des solutions naturelles dont l’action est similaire à celles des hormones féminines, les oestrogènes.

En phytothérapie, le Cimicifuga racemosa, ou Actée à grappes noires est une plante qui est utilisée contre les troubles liés à la ménopause, en particulier les bouffées de chaleur de la ménopause.

Le Cimicifuga racemosa est une plante originaire d’Amérique du Nord qui pousse principalement dans les sous-bois. En phytothérapie, les racines sont séchées et broyées pour produire des extraits standardisés, ce qui garantit la teneur en principes actifs.

Riche en tanins, le Cimicifuga contient un complexe de triterpènes, d’acide caféique, de l’acide fukinolique et des acides cimifugiques A, B, E et F. Ces principes actifs lui confèrent  des qualités anti-inflammatoires et analgésiques. De plus, le Cimicifuga renferme de la formononétine, un isoflavonoïde qui serait responsable de son action œstrogénique.

Le Cimicifuga est utilisé sous forme d’extraits de racines, avec une dose quotidienne équivalente à 40 mg de racine séchée. Les effets positifs n’apparaissent qu’après quatre à six semaines de traitement. Il est néanmoins préférable de conserver votre suivi médical tout en utilisant le Cimicifuga.

Cimicifuga : une plante reconnue par la médecine

La Coordination scientifique européenne en phytothérapie reconnaît l’usage du Cimicifuga dans les symptômes gênants de la ménopause : bouffées de chaleur, transpiration excessive, troubles du sommeil et irritabilité.

Selon l’Agence européenne du médicament, l’usage du Cimicifuga pour soulager les troubles et les désagréments de la ménopause est bien établi. L’actée à grappes contribue à réduire notamment les bouffées de chaleur et la transpiration excessive. Un traitement d’une durée maximale de trois mois est recommandé.

L’Organisation mondiale de la santé considère que le Cimicifuga intervient dans le traitement des symptômes gênants de la ménopause : bouffées de chaleur, transpiration excessive, troubles du sommeil et irritabilité. En Allemagne, le ministère de la Santé reconnaît l’utilisation pharmacologique du Cimicifuga dans les troubles liés à la ménopause. Elle recommande un traitement d’une durée maximale de six mois

Cimicifuga

Cimicifuga : contre-indications et effets secondaires

Chez les personnes qui ont souffert d’un cancer du sein ou qui présentent des risques familiaux de cancer, le recours au Cimicifuga n’est pas recommandé.  Par ailleurs, les personnes qui souffrent de maladie du foie devraient s’abstenir de prendre de l’actée à grappes noires.

Les effets secondaires attribués au Cimicifuga sont des troubles digestifs, une sensation de jambes lourdes, un gain de poids ou des manifestations allergiques. Dans ces cas, il est recommandé de cesser la prise de Cimicifuga et de consulter un médecin. Il peut y avoir des interactions avec certains médicaments tels que les hormones féminines, ou les traitements contre l’hypertension artérielle. De plus, du fait de la présence de tanins dans la racine séchée, les compléments de fer doivent être loin de la prise de produits contenant du Cimicifuga.

Enfin, il peut être envisagé de coupler l’utilisation du Cimicifuga avec des extraits de sauge.

Shopping Basket