fbpx

Comment mincir sans danger.

Comment mincir sans danger.

Roger Castell

            Chaque année, l’approche de l’été voit revenir, dans les revues féminines, les articles et les promesses séduisantes des « régimes alimentaires », destinés à faire maigrir les lectrices “enrobées”. Ces régimes sont souvent décevants car la corpulence d’un être humain est le résultat d’un équilibre complexe dans lequel interviennent de nombreux facteurs : génétiques, endocriniens, alimentaires et psychologiques. D’ailleurs il n’existe pas de poids idéal, ni de “régimes miracles” valables pour tout le monde. Méfiez-vous des traitements dangereux, à base de coupe-faim, d’extraits thyroïdiens ou de pilules diurétiques, car ils présentent tous des inconvénients. Mon objectif n’est donc pas de proposer un régime, mais simplement d’apporter quelques conseils qui devront être personnalisés. C’est ainsi qu’il sera possible de mincir sans danger, de retrouver son poids de forme et d’augmenter la vitalité, en apprenant à bien choisir parmi les 7 conditions, celles qu’il sera possible de mettre en application (1).

Supprimez les stimulants graisseux.

Les deux catégories d’aliments : glucides et lipides doivent être judicieusement choisies. Dans ce but, éliminez les glucides concentrés (sucre blanc et roux) et les lipides saturés (charcuteries), choisissez les glucides peu concentrés (fruits, légumes) et les légumineuses (lentilles, flageolets …), réduisez les céréales même biologiques et non raffinées (pain, pâtes), utilisez enfin, de manière raisonnable les lipides végétaux d’excellente qualité nutritionnelle. Les huiles de 1ère pression à froid (olive, colza, sésame, tournesol, noisette…), doivent toujours accompagner vos crudités aux repas du midi et du soir.

Augmentez les réducteurs de glycémie.

Pour éviter le stress insulinique, responsable de la prise de poids, choisissez des aliments qui ont un indice glycémique très bas, notamment, les protéines végétales (tofu, lentilles, haricots…), les céréales germés (blé, seigle…) et tous les végétaux : légumes, algues et aromates (ail, persil) à inclure à chacun des repas (midi et soir), surtout quand ils contiennent des céréales (pâtes, riz).

Adoptez une alimentation hypocalorique.

Consommez crus et cuits beaucoup de légumes riches en fibres et en vitamines associés à une protéine maigre (tous les poissons et les volailles) et revitalisés avec des aromates (ail, persil, ciboulette).

Au cours des repas, mangez lentement, buvez seulement un peu d’eau et à la rigueur un verre de vin (au maximum). En dehors des repas, l’eau pure ou citronnée devrait être la seule boisson (1 litre par jour au minimum).

Respectez le rythme des 3 repas par jour pour éviter la fringale et le grignotage. Prenez un petit déjeuner copieux (salade de fruits variés juteux et oléagineux), un repas de midi en 2 parties (crudités et plat du jour, comprenant des légumes cuits, une portion de céréale et une portion de protéine).

Prenez un repas du soir plus léger pour bien dormir et éviter le stockage des graisses pendant le sommeil en évitant les fromages et surtout les desserts.

Hydratez-vous convenablement

            Buvez régulièrement de l’eau et remplacez le besoin factice de grignotage par un verre d’eau ou une infusion tiède bus lentement en in-salivant chaque gorgée pour favoriser l’assimilation. Cette simple habitude de boire de l’eau (nature ou citronnée), quand vous ressentez une « petite » faim, favorisera l’amincissement.

Prévoyez des cures d’épuration

            Les cures d’épuration représentent un excellent moyen pour entretenir la santé. Elles sont nombreuses (2), mais les plus simples à réaliser sont les cures saisonnières, pratiquées au printemps, en été et en automne, en consommant au cours d’une journée (ou plus), seulement des fruits de la saison, que la nature offre généreusement à notre appétit (cerises, pêches, raisins …). Ces cures ont trois avantages physiologiques : économiser l’énergie nerveuse, drainer les toxines et réguler le poids, en éliminant les bourrelets (3).

            Albert, un jovial commercial de 52 ans, témoigne de son nouveau plaisir de vivre.

” J’ai bien cru que je serais incapable de supprimer les frites et le steak de mes menus quotidiens. J’ai donc profité l’année dernière de mes vacances dans l’Ardèche, pour faire une cure estivale de 3 jours, en mangeant seulement des fruits du matin au soir. Toute la famille a participé et ma femme était ravie, car elle n’avait plus de cuisine à faire. Nous nous sommes régalés de pêches juteuses et de melons sucrés. C’est absolument délicieux. Pour moi, ça n’a pas été facile au début, mais j’ai réussi à tenir et j’en suis très content. C’est vraiment formidable car ma brioche a fondu et mes filles me trouvent mieux. Nous comptons refaire cette année, la cure estivale pendant 5 jours…”.

Apprenez à maîtriser le stress.

            L’état de stress a tant d’inconvénients, qu’il doit être maîtrisé, en mettant en œuvre, par exemple, les quelques conseils proposés.

– Supprimez d’abord tous les produits toxiques souvent pris comme « anti-stress », car ils perturbent toujours le fonctionnement de votre organisme. C’est le cas du tabac, des drogues, des médicaments, des boissons alcoolisées ou hyper sucrées …

– Evitez ce qui entretient l’état de tension intérieure, notamment les émotions violentes (spectacles) et surtout la rumination mentale négative.

– Recherchez an contraire, le calme, le bien-être et l’harmonie avec, les distractions saines (loisirs, rencontres, sport, action…) et le contact avec la nature, la relaxation profonde et le sommeil naturel, la pensée positive pour cultiver la confiance, la joie et l’optimisme.

– Apprenez à bien gérer votre vie pour limiter les stress. Soyez organisé(e) dans votre travail. Evitez le surmenage, car il incite souvent à trop manger comme moyen de compensation, ou à remplacer les repas équilibrés par un simple sandwich et un grignotage permanent (4).

Marguerite, jeune retraitée de l’enseignement âgée de 62 ans, a bien compris la raison de sa prise de poids et de son grignotage « compulsif ».

” La cause principale de ma prise de poids était le grignotage, dont j’avais pris l’habitude pour réduire le sentiment de « vide » que je ressentais. Oui, c’est bien l’ennui et l’angoisse qui me donnaient parfois, une sensation proche de la panique. Alors, dès que je me sentais angoissée, je me jetais sur des gâteaux secs ou du chocolat que je dévorais goulûment. Evidemment à ce régime, j’ai pris rapidement du poids. Après avoir consulté une psychologue, j’ai compris qu’il me fallait réagir et reprendre des activités. L’inaction de la retraite ne me convenait pas. Désormais, tout va beaucoup mieux depuis que je fais de la marche, de l’aquagym et même du vélo. Quand je me sens mal, je sors et je vais me promener ou pédaler seule ou avec une amie. J’oublie tous mes problèmes et en plus j’ai retrouvé peu à peu mon poids de forme. La solution était simple mais il fallait y penser “.

Pratiquez des activités physiques.

            L’énergie mise en réserve sous forme de graisses, doit être utilisée par la pratique d’une activité physique adaptée à vos capacités. Produisez un effort d’endurance qui entraîne si possible une transpiration, mais évitez l’essoufflement qui signale une intensité excessive. Parmi ces activités utiles, citons par exemple : la marche rapide, la danse, la randonnée, le jardinage, les activités sportives (footing, vélo et l’effort fractionné, qui alterne marche et footing …) et certaines activités familiales ou professionnelles.

            Dans le but d’améliorer la dépense d’énergie, deux conseils sont toujours proposés.

– Produisez l’effort, sur un rythme assez lent (pulsation sanguine inférieure à 120 par minutes), car vous favoriserez mieux l’utilisation des réserves de graisse.

– Prévoyez un entraînement régulier, de 20 à 30 minutes, si possible tous les 2 jours, puis tous les jours dès que cela deviendra possible.

            Il est possible de remplacer ou de compléter l’activité physique pratiquée à l’extérieur, par un effort musculaire produit à l’intérieur des appartements. Grâce aux appareils, comme le home-trainer ou le vélo d’appartement, l’effort peut devenir quotidien et pratiqué quels que soient le temps et l’âge. Chacun peut ainsi adapter son activité physique aux possibilités réelles. Pensez à noter votre action et sa durée sur un carnet d’entraînement pour suivre vos progrès.

5 – Bien dans son corps, bien dans la vie.

Sylviane, jolie coiffeuse de 52 ans, exprime avec beaucoup de joie, son plaisir d’avoir minci.

” Je me sentais lourde, empotée et vite essoufflée au moindre effort, car j’avais pris l’habitude, entre chaque cliente de grignoter quelques « douceurs », délicieuses. Malheureusement, ces « plaisirs » très caloriques, ont créé des rondeurs importantes en moins de trois ans. Mal dans ma peau et boudinée dans mes vêtements, je commençais à déprimer. Alors j’ai demandé l’année dernière des conseils à mon médecin et j’en suis vraiment très contente. C’est finalement bien plus facile de maigrir que je le croyais. Il m’a suffit de faire un peu attention pour perdre 7 kilos en 8 mois ! J’ai appris à choisir ce qui nourrit sans faire de graisse. Je mange de tout, mais surtout beaucoup de légumes et j’ai arrêté le grignotage des bonbons et des chocolats. Je l’ai fait sans regret car j’ai maintenant le plaisir de me sentir bien dans mes vêtements. Je me sens maintenant légère et rajeunie. Même mon mari l’a remarqué ! “

            Le poids de forme est une caractéristique individuelle. C’est celui où l’on se sent bien dans son corps avec le maximum de vitalité disponible. Mis à part les cas de surcharge importante qui devront solliciter les conseils et le suivi d’un spécialiste, tous les autres pourront retrouver le poids idéal personnel sans contraintes excessives (9). Le surpoids est bien un problème de société, mais les solutions sont d’abord individuelles. Il suffit d’un peu de vigilance, pour apprendre à choisir ce qui convient, trouver (ou retrouver) son poids de forme et augmenter ainsi, à peu de frais, sa vitalité.

Régulation active du poids individuel Pour éliminer l’excès de poids ou favoriser le maintien de mon poids de forme,   Je pense aux sept actions à faire tous les jours   J’évite les glucides concentrés (desserts, en-cas, boissons sucrées). – Je supprime les lipides saturés (charcuteries, viandes rouges). – Je consomme beaucoup de fibres végétales (fruits, légumes). – Je bois 8 à 10 verres d’eau par jour (entre les repas), – J’apprends la maîtrise du stress (relaxation). – Je pratique une activité physique quotidienne (jogging). – Je consomme peu ou pas de médicaments.  

1 – Extrait du livre : Les clés de la longévité active, pages 250 à 255.

2 – Voir des exemples de cures dans le livre Les clés de la longévité active, pages 65 à 74.

3 – Les cures sont utiles pour favoriser le drainage, surtout en cas de rétention d’eau ou de toxémie importante, par exemple : à l’automne (cure de raisins) et au printemps (cure de sève de bouleau). Voir Sources Vitales n°42, 50, 54, 56.

4 – Apfeldorfer Gérard : Maigrir c’est dans la tête, éd Odile Jakob, p. 87 et 99.

Shopping Basket