fbpx

Par Dr. Shahid Nasim
Le reishi rouge (Ganoderma lucidum), surnommé « gano derme luisant » et « lingzhi », est
l’un des champignons médicinaux les plus importants de la médecine chinoise. Selon la
tradition le reishi est un remède naturel depuis plus de 4000 ans, mais quelles sont les vertus
de cette plantes, placée par les herboristes chinois dans la classe des « herbes de Dieu » ?
Histoire et culture du reishi
Le reishi se développe sur les bois morts ou au pied de certains arbres vivants, comme le
chêne, les érables et les saules des zones humides au climat tempéré ou subtropical. Jadis, la
consommation de ce champignon était réservée à l’Empereur, aux nobles et aux personnes
privilégiées, car il représentait la puissance, la divinité et l’immortalité. Aujourd’hui, c’est au
Japon que le reishi est le plus cultivé. Devenu le premier producteur mondial, on l’y fait pousser
sur du substrat de paille, de la sciure de bois, des bûches ou des souches. En Chine aussi,
les champignons « médicaments » occupent une place très importante dans la société.
Composition et propriétés médicinales
Les recherches modernes montrent que le reishi contient un arsenal de substances
efficaces, riches en antioxydants, en polysaccharides et en triterpénoïdes qui confèrent à ce
champignon des propriétés médicinales exceptionnelles. Également très riche en protéines,
nutriments et autres composés bioactifs comme les ergostérols et les nucléotides, le reishi est
un puissant régulateur du système nerveux et capable de stimuler l’immunité en augmentant la
production de lymphocytes T (globules blancs) et de macrophages.
Ce champignon contient aussi une importante proportion d’ARN (efficace contre les maladies
virales), d’acide oléique, d’acides aminés essentiels et de la protéine LZ-8, connue pour son
effet immuno-modulateur. Enfin, on peut citer dans la composition du reishi, la présence de
vitamines B surtout B9, d’acide pantothénique et de nombreux minéraux
(fer, zinc, manganèse, magnésium, potassium, phosphore et calcium). Ce complément
alimentaire est donc idéal pour lutter contre les baisses d’énergie survenant lors des
changements de saison et contre la fatigue liée aux chimiothérapies et aux radiothérapies.
Le reishi possède aussi des propriétés anti-inflammatoires, qui permettent de soulager les
patients souffrant d’arthrite rhumatoïde, de lutter contre les affections et les inflammations
respiratoires et même d’assurer avec efficacité une protection cardiovasculaire. Ainsi, les
patients souffrant de troubles coronariens peuvent utiliser un traitement à base de reishi pour
soulager leurs symptômes. Le champignon semble également agir sur le taux de cholestérol et
la pression sanguine des patients. Dans les années 1990, un essai clinique réalisé sur des
personnes atteintes d’athérosclérose et en bonne santé a conclu que le reishi avait contribué à
inhiber l’agrégation plaquettaire dans les deux cas.
On peut aussi souligner la capacité du reishi à renforcer l’immunité intestinale, grâce à ses
effets sur les molécules qui exercent une activité antimicrobienne.
Un potentiel anti-cancer intéressant
Une étude réalisée par l’université Hacettepe (Turquie), a montré le potentiel du reishi dans
les cas de cancer du sein, de la prostate, de l’utérus, du côlon ou de la vessie. Une autre étude
réalisée à l’université de Pékin (Chine), confirme qu’il présente une activité anticancer prometteuse grâce aux triterpènes (acides ganodériques) et aux polysaccharides qu’il renferme. Par ailleurs, il stimule la production de macrophages et active les cellules tueuses
naturelles (lymphocytes NK), capables de tuer les cellules tumorales par l’apoptose (mort
cellulaire) et même de réduire les métastases et l’angiogenèse. Enfin, ce champignon améliore
la qualité de la vie des patients atteints de cancer, en renforçant le système immunitaire des
malades, affaibli par les traitements lourds tels que la radiothérapie et la chimiothérapie. On
doit aussi préciser que le Reishi possède des vertus antivirales, notamment contre le virus de
l’immunodéficience humaine (VIH) et sur celui de l’herpès labial et génital.
Autres bienfaits du Reishi
Sur le foie. Le Reishi possède des propriétés hépato protectrices : il empêche l’augmentation
des phosphatases alcalines et l’augmentation des transaminases. Il contribue ainsi à soutenir le
foie dans son travail et à le protéger des nombreuses affections.
Sur la fatigue. En Chine, des essais ont permis de démontrer que le Reishi soulage les
symptômes ressentis par les patients neurasthéniques atteints de fatigue chronique.
Sur la protéinurie. Cette affection désigne la présence excessive de protéines dans les urines.
Les essais montrent que les patients diabétiques atteints d’une maladie rénale grave peuvent
utiliser le Reishi pour enrayer la protéinurie.
Sur l’asthme. Des chercheurs ont montré une certaine efficacité de ce champignon dans le
traitement de l’asthme, qui ont justifié la poursuite des recherches et essais cliniques.
Sur le mental. De nombreuses études ont mis en évidence ses bienfaits pour soulager
l’anxiété, les troubles de l’humeur, l’agitation, la fatigue… En plus de son effet adaptogène, il
favorise la relaxation du système nerveux en exerçant une action anxiolytique, grâce à la
vitamine B5, surnommée la « vitamine anti-stress », mais aussi au zinc et au magnésium qu’il
renferme. Enfin, le champignon possède des propriétés antidépressives très probables, ainsi
que des effets neuro-protecteurs intéressants. En plus, comme le ginseng (Panax ginseng) ou
encore la maca (Lepidium Meyenii), le reishi possède des propriétés adaptogènes, qui
améliorent la résistance de l’organisme au stress.

Le reishi apaise l’esprit
Une aide efficace pour une santé au naturel
Le reishi est un champignon apprécié par la médecine traditionnelle chinoise dont la science
a confirmé certaines de ses vertus sur l’immunité, la protection cardiovasculaire et les douleurs
articulaires. Le reishi, disponible en gélules, peut se consommer de façon ponctuelle lorsqu’on
doit surmonter des situations difficiles : examen, compétition sportive ou voyage en avion. Mais
ce champignon est également intéressant sur le long terme, en cas de troubles plus profonds,
notamment l’anxiété, l’angoisse, le surmenage et le stress chronique. Cependant, par
prudence, nous conseillons en cas de symptôme persistant, de consulter un professionnel de
santé pour obtenir un traitement spécifique et une solution sécuritaire.
Contre-indications et effets secondaires
Contre-indications La prudence s’impose en cas de prise d’un médicament ou d’un remède naturel ayant des effets anticoagulants, antiplaquettaires ou hypotenseurs. Le reishi est déconseillé aux enfants, aux femmes enceintes ou allaitantes et en cas d’hypotension. Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité à l’un des composants. Éviter de l’associer avec la prise de fluidifiant synthétique ou de barbiturique. À cause de son possible effet anticoagulant, le reishi serait déconseillé avant et après une intervention chirurgicale ou un accouchement. Effets secondaires possibles : bouche sèche, démangeaisons, saignements de nez, troubles abdominaux, diarrhées. Si vous ressentez ces effets stoppez votre consommation et consultez un médecin.
Ref. :https://www.darwin-nutrition.fr/super-aliments/reishi/
https://www.naturaforce.com/champignons-medicinaux/reishi/?cn-reloaded=1

SV117_Reishi
Shopping Basket