Entretien avec le Dr Shahid Nasim

« Le bonheur et l’épanouissement sont possibles et accessibles par tous »(citation du Dr Nasim, extraite de l’entretien)

NDLR. Je suis heureux de vous présenter un homme exceptionnel par son humilité, ses compétences et sa générosité. Emilie Barrère lui a proposé notre questionnaire pour mieux connaître sa riche personnalité et il a accepté aussitôt en répondant avec gentillesse à toutes les questions. Vous découvrirez, comme nous, un être humain attachant et désireux de partager ses recherches médicales dans un but humanitaire et
altruiste. Je remercie infiniment le Dr Nasim pour la qualité de cet entretien. R. Castell. Le Président, Association de Bio-Électronique Vincent France

Qui êtes-vous Dr Nasim ?

Je suis le Dr Shahid Nasim, chirurgien et oncologue, également diplômé en médecine douce. Je suis un ancien interne des hôpitaux de la région d’Alsace, puis d’Allemagne et de divers hôpitaux de pays étrangers avant d’ouvrir mon cabinet médical à Bâle en Suisse en 1997. Pendant ce temps, j’ai aussi commencé la recherche pour créer ma gamme Phytomisan. Issu d’une famille de diplomates à l’Onu, j’ai eu une enfance avec une éducation riche et multiculturelle. En étant scolarisé dans les différents pays où mon père était muté, j’ai pu apprendre la langue des pays d’accueil, si bien que je maîtrise 7 langues. J’ai eu mon baccalauréat à l’âge de 15 ans, en sautant plusieurs classes et à 22 ans, mon doctorat en médecine. Je suis devenu chirurgien à 27 ans, cancérologue à 30 ans puis diplômé en médecine douce. J’ai également obtenu mon Deug d’Allemand à l’Université de Bielefeld et je suis aussi diplômé en littérature anglaise de l’Université de Londres.

Quels souvenirs gardez-vous de votre enfance ?

Je garde de très bons souvenirs de mon enfance. Nous étions trois enfants et l’harmonie régnait dans notre famille, car nous étions très unis. Je n’ai jamais créé de grands problèmes à mes parents et je suis encore en contact avec certains anciens camarades et même des enseignants. Ce sont des souvenirs qui ont bien forgé toute mon existence. J’ai adoré mes parents et les ai toujours admirés. Je suis issu d’une famille très éduquée et modeste. Comme j’étais depuis mon enfance, un élève très brillant, calme et sérieux, j’ai été très aimé par tout le monde et spécialement par mes grands-parents. Mes deux grands-pères ont été militaires ; l’un amiral de la marine et l’autre général de l’armée de terre. Ils m’ont montré l’importance de la discipline et du courage pour réussir dans la vie. Mon papa m’a toujours encouragé pour les choses positives et montré qu’il est possible d’avancer dans la vie même sans rien. Malheureusement, à l’âge de 7 ans, j’ai perdu ma mère, atteinte d’un cancer. Notre vie de famille a été bouleversée. Avant de mourir, ma mère m’a fait promettre de devenir médecin afin de donner un espoir aux malades du cancer. Je me suis donné alors pour seul objectif, d’honorer ma promesse, en devenant médecin mais aussi cancérologue et chercheur. Je suis certain que mes parents seraient fiers de moi. J’ai eu une vie pleine d’amour et de réussite dans la vie professionnelle, mais j’ai aussi vécu avec douleur, les décès successifs de mes parents, de mes grands-parents, des autres membres de la famille, ainsi que des amis. Mais malgré tout, la vie continue à son rythme.

Qu’est-ce qui vous a incité à entreprendre des recherches professionnelles & scientifiques ?

J’ai toujours été fasciné par la médecine de la santé naturelle, car la nature a toujours joué un rôle important dans le maintien de la santé et la guérison des maladies.

Quand j’ai commencé mon travail en tant que médecin, j’ai vu les effets secondaires des médicaments à travers les traitements du cancer par la chimio et les radiothérapies. Je me suis alors demandé comment mes collègues dans le passé, traitaient les maladies de leurs patients sans la science et la technologie actuelle. Pour trouver la réponse à cette question, je me suis plongé dans la littérature ancienne sur les connaissances médicales des grands médecins de l’époque, tel que le célèbre médecin persan Ibne Sina (Avicenne en latin, 980-1037). Dans plusieurs ouvrages, dont son célèbre Canon de la médecine, j’ai sélectionné plus de 300 plantes que j’ai utilisées sur mes malades, accompagné du massage aux huiles selon ma propre technique. Cette étude et ces recherches ont changé complètement ma vie et mes pensées, car j’ai trouvé une nouvelle démarche pour le traitement du cancer et d’autres maladies.

Comment avez-vous connu la Bioélectronique Vincent ?

J’ai été contacté par Mme Emilie Barrère, qui avait découvert mon produit à base de Curcuma fermenté « Curcumisan Plus » dans une revue. Elle m’a demandé d’envoyer des échantillons pour le test du pH par l’ABE. Par la suite j’ai reçu un mail avec le résultat de M. Roger Castell, accompagné d’un magnifique article sur le Curcuma publié dans Sources Vitales n° 97 de décembre 2015. Depuis ce jour, une relation extraordinaire s’est établie entre nous grâce à la sympathie de Roger à mon égard et pour mes produits. Je suis devenu membre de l’ABE et je vais participer vivement pour l’ABE avec mes articles sur la santé, afin de faire connaître l’ABE à mes malades et à mon entourage. Je remercie Mme Emilie Barrère et M. Roger Castell pour l’accueil chaleureux qu’ils m’ont réservé, leur gentillesse, leur dévouement, leur disponibilité et bien sur leur connaissance extraordinaire sur les questions de la santé. C’est un grand plaisir et un honneur de collaborer avec ces personnes qui sont comme une pierre qui rayonne et une étoile authentique et magique de gentillesse. Je tire mon chapeau devant vous et je m’incline profondément avec une grande gratitude. Je souhaite vivement participer dans l’ABE par mes articles et je mettrai mes 2 livres sur la santé en début d’année prochaine à la disposition des membres de l’ABE.

D’après votre expérience, quelles sont les vertus importantes pour être heureux dans la vie ?

Faire le bien pour les autres, penser aux autres positivement et aimer les autres sans penser à un quelconque retour. Le bonheur et l’épanouissement sont possibles et accessibles par tous. Il est important pour cela de ne pas rester seul pour bien vivre certaines étapes inéluctables au changement. Même si ce constat est dominant à ce jour, rien ne nous empêche de faire autrement. Le monde change et la recherche du bonheur est de plus en plus présente autour de nous.

Dr Shahid Nasim, comment entretenez-vous votre santé au quotidien ?

J’ai eu une attaque cérébrale (AVC) en 2010 qui s’est accompagnée d’une paralysie du côté droit. Je m’en suis sorti grâce à mon huile de massage avec 58 plantes. Au bout de 6 semaines j’ai commencé à bouger petit à petit et 6 mois après, j’étais à nouveau sur pieds. Depuis cet accident, ma vie a changé, car j’ai dû quitter mon cabinet médical pour un bon moment, mais je ne vis plus avec le stress. J’ai modifié mon alimentation, car le Dr Avicenne écrivait déjà : « Votre santé vient de votre alimentation et non des médicaments ». Les maladies modernes d’aujourd’hui, tels que le stress, l’hypertension, le diabète, etc. sont souvent dues à la malnutrition.

Y a-t-il un rêve d’enfant ou d’adolescent que vous n’avez pas encore réalisé ?

Dans la vie, il y a des moments d’exception et de déception. Mais je pense aujourd’hui qu’avec tout ce que j’ai fait, j’ai bien rempli mon existence. J’ai créé une gamme de produits de très bonne qualité et je me bats pour la faire connaître. Dès que ce sera possible financièrement, mon objectif personnel est de créer une Fondation humanitaire, pour les enfants atteints de cancer afin de réaliser leurs vœux et les accompagner pour mieux combattre la maladie.

Y a-t-il des écrivains, des artistes ou des musiciens dont les œuvres vous inspirent ?

J’aime les littératures, les biographies ainsi que la musique en général. En ce moment qu’est-ce qui occupe votre pensée ? Ma gamme « Phytomisan » se développe bien et sera bientôt présente dans plus de 10 pays. Ce développement me donne beaucoup de travail administratif, mais je continue mes recherches pour de nouveaux produits et en plus, je suis en train de terminer mes 4 livres sur la santé. Ma vie est donc très occupée, mais elle est aussi très agréable, car j’aime créer et participer, pour aider tous les êtres humains à vivre sans maladie.

Entretien-avec-Dr-Shahid-Nasim

Partager

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email